6 nouveaux projets sélectionnés par la Fondation EY !

Nouveaux projets / 11.02.2019

La Fondation EY vient de sélectionner 6 nouveaux projets, qui seront accompagnés ponctuellement ou dans la durée grâce aux compétences des collaborateurs d’EY. Il s’agit de projets faisant appel aux savoir-faire manuels et/ou à l’insertion par la formation et par l’emploi, nouvel axe d’intervention de la Fondation EY complétant son action en faveur des métiers manuels.

 

William Amor, ennoblisseur accompagné en compétences par la Fondation EYLe travail de William Amor s’inscrit dans le courant de l’upcycling : il travaille les déchets plastiques pour créer des œuvres florales destinées à la mode, au design ou encore à l’architecture. À ce volet environnemental s’ajoute une volonté sociale de former et d’employer des personnes en situation de handicap éloignées de l’emploi.

©Matthieu Gauchet

 

portrait A Paris @Emilie ChaixCharlotte Kaufmann maîtrise le tissage à la main, la dentelle au fuseau et la broderie. Depuis plusieurs années, elle innove en créant des pièces uniques alliant différents savoir-faire et influences qu’elle tire notamment de son parcours en Inde (grâce à une bourse de l’UNESCO récompensant les jeunes talents). En 2016, elle décide de lancer son activité en ciblant les marchés de la haute couture et de l’ameublement haut de gamme.

©Emilie Chaix

 

  • Marie-Marmite, restaurant visant à l’intégration par l’emploi de personnes porteuses de trisomie 21, Paris

mediterranean-cuisine-2378758_1920Ce projet vise à ouvrir un restaurant de cuisine traditionnelle française préparée et servie par des personnes porteuses de trisomie 21.
L’un des objectifs est de changer le regard sur ces personnes et de leur permettre de s’épanouir professionnellement et socialement.

 

 

 

  • MU, production de luminaires en silicone, Paris

MU, projet accompagné en compétences par la Fondation EYMU, c’est l’association d’un artisan et d’un designer qui réunissent leur savoir-faire pour créer des objets et luminaires en silicone, une matière pour laquelle ils doivent réinventer les savoir-faire traditionnels.

 

 

 

Promo Pass'sport pour l'emploiConsidérant le sport comme levier d’inclusion sociale, de bien-être et d’employabilité, Thierry Marx – chef cuisinier étoilé – et Benoît Camarque – ancien judoka professionnel – décident de s’associer pour fonder cette association. Ils proposent des formations courtes, qualifiantes et gratuites autour du sport à destination de jeunes éloignés de l’emploi. Leur crédo ? 1 formation = 1 emploi.

 

 

Lucile ViaudChercheuse et créatrice verrier, Lucile Viaud défend l’idée que le déchet n’existe pas et innove en mettant au point des objets design à partir de matériaux 100% marins (coquillages, arêtes, algues, carapaces…).